Pourquoi et comment la guérison est-elle possible ?

Même si la boulimie est d’origine émotionnelle, les anarchies alimentaires générées au long des années par l'hypercontrôle de la personnalité boulimique, ont provoqué des dérèglements biologiques et hormonaux.
Ce sont ces marqueurs corporels, qui, par leur dérèglement, entretiennent le processus de crises, chaque crise créant les conditions chimiques et hormonales de la crise suivante… c’est le cercle vicieux des crises que vous connaissez ! 
La volonté est impuissante contre la chimie du corps. C’est ainsi pour tous les êtres vivants et vous ne faites pas exception !

Arrêter les crises d'abord !
C'est la première étape vers la guérison, qui peut être obtenue rapidement par un protocole de nutrithérapie adapté spécialement à la personne boulimique. Ce protocole est modulable dans le temps et nécessite un suivi selon les différentes situations (poids à perdre, addictions etc...) 
C'est la première étape, mais quelle étape !  
La guérison de la boulimie, nécessite ensuite une prise en charge globale.


Pourquoi une prise en charge globale ?
Comment guérir la boulimie?

Pourquoi, à notre sens, la guérison nécessite-t-elle une prise en charge globale (par l’atelier intensif) et non pas une prise en charge des crises boulimiques uniquement ?

Parce que la boulimie n’est pas qu’un problème de comportement alimentaire. Il est impératif d’en mesurer les répercussions  le plus tôt possible, à la fois sur le corps mais aussi sur la vie personnelle et affective.


1/  Bien que d’origine émotionnelle, la boulimie s’exprime dans le corps et entraine par le stress et l’hyper contrôle, à long terme, des dommages corporels osseux et articulaires voire musculaires  irréversibles  si la patiente n’y prend garde assez tôt en restant focalisée sur son comportement alimentaire.

2/  La prise en charge globale permet également d’attirer l’attention sur les relations difficiles aux autres et dans le couple, entrainant souvent des échecs répétitifs affectifs dans la vie personnelle.

3/  Elle permet également de mettre en évidence un besoin d’hyper activité par insatisfaction permanente (agenda rempli, listes débordantes de choses à faire, difficulté de finir ce que l’on a commencé), rendant impossible l’entrée convenable dans un présent qui dure.

4/  La prise en charge globale permet aussi d’attirer l’attention sur les transmissions des angoisses dans la filiation ( du parent à l’enfant )


Mentions légales

Ce blog, comme le livre "Guérir la boulimie et les pulsions alimentaires" ne peuvent faire se passer ni remplacer le thérapeute compétent.
    
La boulimie étant un Trouble du Comportement Alimentaire sérieux (TCA), il est évident que les effets des conseils et différentes actions dont nous parlons ici peuvent varier en fonction de chaque individu et de chaque état de santé.